PARTAGER
monument valley

Que cela soit pour une compagnie maritime ou aérienne, tous les passagers attributaires du programme d’exemption de visa doivent se munir de l’ESTA pour les USA. Lors de la demande de l’autorisation, beaucoup de questions  se posent. L’article résumera dès lors toutes les réponses.

Ce qu’il faut retenir sur l’ESTA

En un mot, l’ESTA descend du visa classique. Il s’agit d’un système électronique d’autorisation de voyage s’adressant aux particuliers qui souhaitent se rendre aux États-Unis. Cette formalité renouvelle sous certaines conditions la demande du visa auprès du consulat américain. Il n’est alors nul besoin de réaliser de différentes démarches administratives pour passer des vacances aux États-Unis. Pour simplifier la vie des touristes, tout est résolu sur internet. La requête s’effectue uniquement en ligne. Il suffit de se connecter au site officiel du gouvernement américain ou sur un site dédié tel que https://www.my-esta.fr et de régler par la suite les frais du dossier pour obtenir son ESTA. Il est important de connaitre que seule la page du gouvernement demeure fiable. Il faut se méfier de certaines agences qui proposent un accès direct à l’ESTA.

Toutefois, il faut savoir qu’il existe tout de même quelques modalités à respecter pour obtenir l’ESTA. Le motif du déplacement doit être uniquement touristique ou professionnel. Dans le cas où la personne ne répond pas à cette condition, elle est invitée à réaliser une demande d’un visa classique auprès des autorités prévues à cet effet. L’appelant doit également être un ressortissant des pays bénéficiaires du régime d’exemption de visa. Et même s’il remplit toutes ces exigences, il doit s’accompagner de son passeport biométrique ainsi que de son billet d’avion aller-retour en complément de l’ESTA.

La réponse de la demande se fait dans les 72 heures selon les autorités américaines. Ces dernières informent que le visiteur peut effectuer des allers-retours aux USA pendant 2 ans. Cependant, le voyage ne doit pas dépassera les 90 jours.

Parfois, la requête peut avoir une suite non favorable. Dans ce cas, le demandeur est invité à réaliser une nouvelle démarche.

Découvrir les États-Unis avec l’ESTA en poche

Pour se rendre aux États-Unis, l’obtention de l’ESTA demeure indispensable. Une fois l’ESTA en poche, la visite peut commencer. Les autorités américaines peuvent demander cette permission d’entrée aux USA tout au long du séjour touristique.

Il est primordial de savoir que l’ESTA peut donner un accès libre aux voyageurs. Ces derniers peuvent profiter de cette autorisation pour s’aventurer dans le territoire américain pendant 3 mois. Il est possible de réaliser plusieurs voyages tout en respectant les quotas de 90 jours.

Plusieurs sites et des monuments intéressants attendent les étrangers. S’il s’agit d’un voyage en famille, chaque ville américaine possède plusieurs circuits attrayants. New York par exemple propose de nombreuses places de rêves. La Grosse Pomme demeure une destination qui attire beaucoup les visiteurs.

Quant à la Californie,  elle est surtout dédiée pour les passionnées de cinéphile, de la plage, mais aussi celles qui veulent voir de près le désert de Sonora ou des Mojaves. Elle offre une multitude de circuits intéressants pour les petits et les adultes. Pour les enfants en particulier, Disneyland et le parc d’attractions marin de SeaWorld les attendent avec impatience. Pour les jeunes, il est suggéré de se rendre dans les villes de San Francisco, San Diego ou encore Los Angeles.

Pour les personnes désirant partir dans l’ouest des États-Unis, visiter le Monument Valley est recommandé. Cet endroit attire beaucoup de touristes grâce aux paysages qu’il offre. Pour celles qui sont à la recherche de l’aventure, cette région sera parfaite.

Outre cela, Arizona propose de nombreux lieux de culte comme le Canyon de Chelly. Ce dernier se compose de deux canyons. La visite de ce site est suggérée pour les amateurs de marche. De plus, cette région des États-Unis ne cesse d’épater les aventuriers.

Laisser un commentaire