PARTAGER
eco tourisme

L’éco-tourisme peut être défini de la manière suivante : « voyage responsable qui permet de conserver l’environnement et d’améliorer le bien-être des personnes dans un endroit donné ». L’éco-tourisme est apparu dans les années 1970 et, vingt ans plus tard, il devenait l’un des secteurs de tourisme les plus prolifiques. L’éco-tourisme n’est pas réservé qu’aux écologistes… D’accord, il traduit un mode de pensée, mais il présente également de nombreux avantages qui ne s’appliquent pas seulement aux écologistes dans l’âme. Voici trois raisons de passer à l’éco-tourisme qui vous feront peut-être changer d’avis.

Profitez aux communautés locales

L’éco-tourisme est un mode de tourisme organisé et géré au niveau local. Ainsi, les membres d’une communauté sont impliqués dans toutes les étapes du projet, ce qui crée une dynamique et des emplois, de telle sorte que les habitants n’ont pas à quitter leur terre natale ou leur famille pour faire carrière ailleurs. En choisissant l’éco-tourisme, vous faites vivre la quasi-totalité des habitants d’un village et, de ce fait, vous contribuez au développement de ce dernier. On peut parler d’une solution concrète à long-terme en réponse à la pauvreté à travers le monde.

Contribuez à préserver l’environnement et profitez-en !

En passant à l’éco-tourisme, vous profitez davantage des ressources naturelles comme des paysages, de la faune, de la flore et du corail… Il faut savoir que le financement de la conservation de l’environnement se fait essentiellement grâce aux revenus générés par les touristes, à travers les billets d’entrée pour les parcs nationaux, les droits payables dans les campings, les taxes locales et les safaris. Les éco-touristes profitent bien davantage des ressources naturelles et interagissent plus avec les populations locales, par rapport aux touristes qui préfèrent les hôtels largement occidentalisés. L’expérience que l’on peut retirer d’éco-hébergements peut être bien plus enrichissante au point de vue culturel. Vivre dans des habitats typiques d’une région nous rapproche des communautés locales et permet de contribuer à la préservation de l’artisanat et des coutumes d’une région.

De l’éco-tourisme dans une grande ville : c’est possible !

Traditionnellement, l’éco-tourisme concerne plutôt les milieux naturels que les milieux urbains. Cependant, l’écotourisme urbain existe bien aujourd’hui ; c’est une forme de tourisme durable qui consiste, entre autres, à créer des infrastructures ayant un impact écologique moindre sur le milieu dans lequel elles sont créées. Pour contribuer de manière positive à réduire l’impact de leur présence en ville, les touristes responsables – les éco-touristes – ont, aujourd’hui, de nombreuses ressources à leur disposition.

De plus en plus de villes proposent la location de gyropodes : un moyen idéal pour voir plus en moins de temps. Grâce à un gyropode, vous vous déplacez dans les moindres recoins (dans lesquels il ne serait pas possible d’accéder en voiture !) et vous vous arrêtez quand bon vous semble pour profiter d’une vue, d’une activité ou pour faire une pause, tout simplement. En savoir plus sur les différents gyropodes : http://www.2roueselectriques.fr/gyropode/

Si le gyropode n’est pas votre préférence (ou si vous avez des enfants en bas âge, par exemple), optez pour la voiture électrique, qu’il est facile de louer, de conduire et de recharger un peu partout en ville comme à la campagne.

Bien entendu, si vous préférez être libre comme l’air (non pollué !), voyagez dans les transports en commun comme des trams, des métros ou des bus. En vous déplaçant via ces modes de transport, vous diminuez votre impact sur l’environnement et vous vous libérez de toute contrainte.

Les avantages de l’éco-tourisme sont nombreux. Ils ne concernent pas seulement ceux qui souhaitent participer activement au développement durable, mais doivent être considérés comme des alternatives aux modes de tourisme que nous connaissons tous. L’éco-tourisme, c’est la contribution au monde de demain et la possibilité de mieux savourer chaque instant de ses voyages.

 

 

 

Laisser un commentaire