PARTAGER
roadtrip route 400

Réveillez le biker qui est en vous, je vais vous parler d’une route typique. Vous pensez à la route 66 qui relie l’Est à l’Ouest des Etats-Unis ? Et bien non, celle dont je veux vous parler est un peu plus au sud du continent Américain. C’est la route 40, qui sur le même principe, relie sur 5 000 km le nord et le sud argentin en passant par des paysages grandioses. Elle roule au travers de 11 provinces et 3 régions : le Nord, le Cuyo, la Patagonie. La singularité est qu’elle peut passer à des endroits hauts de 5 000 m d’altitude et traverse 20 parcs nationaux ainsi que 5 lieux inscrits comme Patrimoine mondial de l’humanité. Si c’est pas ouf ? C’est parti, en voiture Simone et que le rêve commence.

Dans les starts dans le Nord Ouest Argentin

C’est parti, on débute le trip à La Quiaca, qui se situe à la frontière bolivienne, donc tout au nord de l’Argentine, à 5 121 km d’Ushuaia. Petit conseil, évitez de voyager en 4L, la route peut être un peu surprenante. The first step se situe à 70 km du top départ, à la Laguna Pozuelos. Déclarée monument naturel, cette réserve de biosphère permet d’observer beaucoup d’oiseaux aquatiques. Partons ensuite sur de hauts plateaux, vers la Puna. Des volcans à pics de plus de 5000 m d’altitude nous attendent.

Bon on s’accorde une petite infidélité à la Route 40, et empiétons un petit moment sur la route 9 car il s’y trouve l’extraordinaire Quebrada de Humahuaca où son explosion de couleurs sur ses montagnes, ses vestiges précolombiens et ses maisons coloniales, sont classées au Patrimoine mondial de l’humanité. Si vous voulez découvrir un haut lieu de traditions artisanales et folkloriques, c’est bien ici !
Reprenons notre route vers Salta et son fameux patrimoine colonial. Nous aurons aussi la chance de découvrir les Salinas Grandes, un désert de sel à 4 000 m perché dans le ciel.

On redébarque sur la Route 40 pour descendre encore vers le sud et passer par les Vallées Calchaquíes qui mesurent 150 km. Tu as le vertige ? Prends ton mal en patience, la route est plutôt vertigineuse. Profitons de la route pour aller visiter le parc Los Cardones et voir les cactus qui lui donnèrent le nom. C’est peut être un des coins de l’Argentine que je préfère, la route qui oscille entre des montagnes vermillons et aux formes atypiques causées par l’érosion comme peut l’être la Quebrada de Las Flechas.

Toujours plus vers le sud, on arrive sur Cafayate. Ce peut être la première étape de ceux qui au lieu de faire la route 40 ont décidé de faire les routes des vins argentins. Le cépage est un blanc, unique au monde qu’on appelle Torrontés, causé par le climat sec et ensoleillé du coin.

route 400

Bienvenue dans le Cuyo,

Bon, mêmes ceux qui ont choisi la Route 40 on quand même le droit à leur petite route des vins. Ici le mot modération doit rester dans votre esprit, surtout si vous conduisez (tolérance 0 ici). Avant de gouter à l’élixir, allons dans un premier temps au nord de la région de la Rioja, plus précisément à la Cuesta de Miranda, une corniche magnifique où ses roches sont d’un rouge éclatant, le tout au pied d’une chaîne de montagne haute de 6 000 m d’altitude. On en profite pour aller dans les parcs Ischigualasto et Talampaya, des sites paléontologiques et géologiques reculé et désertiques, où des gisements de fossiles de l’époque des dinosaures sont présents.

On se re-sépare un instant de la R40 pour se rendre dans la vallée de Tulum, la région vinicole spécialisée dans le Syrah. Ensuite on va faire un petit tour du côté de Mendoza. Le parc provincial Aconcagua nous attend avec le toit des Amériques, perché à 6 961 m.

Parlons un peu de Mendoza, l’une des huit capitales du vin du monde. Cette étape est obligatoire car c’est l’une des régions les plus intéressantes gastronomiquement parlant. Puis on ne repart pas d’Argentine sans avoir gouté le Malbec. Ici, c’est le cépage élu roi d’Argentine, avec 70% de la production nationale. Si nous y allons vers mers, c’est la fête des vendanges !!

Faisons un petit détour vers la réserve provinciale la Laguna Diamante, pas très loin du Chili. Une sublime lac se présente à nous à 3 250 m d’altitude. Le volcan Maipo se reflète et s’admire dans l’eau du lac. Finissons ce petit tour de la route des vins par San Rafael. Pourquoi ne pas participer aux vendanges si c’est la saison ?

A 30 km de Malargüe, j’ai envie de vous emmener vers la cordillère, à la station de ski Las Leñas et visiter les thermes des Molles. Ces thermes ont des sources d’eaux chaudes qui jaillissent dans les airs. Back to R40, faisons une petite halte à la Caverna de las Brujas afin de visiter la grotte des sorcières avec ses stalactites et stalagmites. On reprend la route, et on arrive dans la fameuse Patagonie…

Patagonie du Nord nous voilà

Au bout du long voyage de 500 km au travers de la province de Neuquén, la R40 nous emmène découvrir la célèbre région des lacs qui suit la cordillère des Andes. Partons ensuite voir le parc national Lanín et son bois d’araucarias. Le top à faire c’est de se faire une petite randonnée autour du lac Helchulafquen et marcher sur le versant du volcan Lanín et y rencontrer la communauté Mapuche. Rendons-nous ensuite dans la jolie petite ville de San Martín de los Andes qui a les pieds dans le lac Lácar. Une grande liberté d’activité se présente à nous, que ce soit du ski, de la pêche, faire du bateau… Personne ne peut être malheureux ici, mais il faut tout de même reprendre la route. Encore une fois on quitte quelques temps la R40 pour voir la Villa Angostura et son parc national Los Arrayanes.

On emprunte la Vallée enchantée pour arriver à Bariloche. San Carlos de Bariloche est une commune de la province de Río Negro. Ça ressemble un peu aux villes montagnardes allemandes ou suisses. Bariloche habite au cœur du parc national Nahuel Huapi et sa célèbre forêt. Une randonnée sur le volcan Tronador ou une sortie bateau sur le lac Nahuel Huapi ça vous tente, let’s do it ! Si vous êtes à l’époque du ski, c’est génial car les meilleures pistes du pays sont ici.

Rendez-vous au bout du monde

On arrive dans la Patagonie australe par la vallée au pied du Cerro Piltiquitrón. Nous partons alors voir le parc national Lago Puelo et son lac glaciaire et son eau turquoise.

160 km toujours plus au sud (ce pays n’a donc pas de fin), toujours sur notre bonne vieille R40, nous arrivons à Esquel, petit bourg situé entre la cordillère la steppe de Patagonie. L’immanquable de ce coin c’est le parc national Los Alerces et sa forêt d’alerces (tiens donc) et de cyprès de Patagonie, un des arbres les plus anciens de la terre.

Traversons le Chubut sur plus de 400 km afin d’enfin arriver sur la Lune, ou en tout cas dans un paysage lunaire. Nous somme dans la province de Santa Cruz, le coin des renards et des nandous.

Encore quelques kilomètres, 500 km pour être exact, et enfin voir El Calafate et la porte d’entrée au Parc national Los Glaciares, encore un bel endroit du pays, lui aussi classé patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Je vous propose de quitter la voiture un petit peu et d’embarquer pour naviguer sur le Lago Argentino et y admirer le glacier Perito Moreno, ou le glacier El Chaltén. Sinon, il est possible de chausser les crampons et de randonner sur le glacier.

Une frontière au Cerro Castillo nous offre la possibilité de passer côté chilien et se visiter le parc Torres del Paine et d’y voir ses lacs aux couleurs blanchâtres. Un peu plus au sud nous pouvons voir des estancias immenses où des centaines de moutons sont élevés. Nous traversons Río Gallegos, la capitale de la province de Santa Cruz, qui est à une centaine de kilomètres de Cabo Vírgenes, ce fameux kilomètre 0 de la R40 qu’on ne pensait ne jamais atteindre. Nous nous trouvons sur la côte Atlantique, pas loin du détroit de Magellan et du Chili. Nous sommes au bout du continent Américain. Laissons la voiture et prenons un bateau pour aller encore plus loin vers le pôle sud, au bout du monde, à Ushuaia. Voilà, et maintenant on refait tout dans l’autre sens !

Voici un « petit » trip dense en paysages et en kilomètres qui vous promet d’être bouche bée et tomber amoureux de la terre argentine.

Pour plus d’info : https://www.argentina-excepcion.com/regions-argentine/route-40

 

Laisser un commentaire